« T’es vraiment malade comme batteur! » – Deuxième partie

Écrit par le 30 octobre 2012 – Aucun commentaire

Ensuite, je me suis éveillé….

Pour être bien franc, je pense que personne n’a besoin de savoir dans le détail comment je me suis remis de cette opération. Ce que je vous dirai toutefois, c’est que le 2 février 2012 restera à jamais marqué dans ma mémoire. Les souvenirs que j’en garde sont assez douloureux, et disons que je suis plutôt content de ne plus être là mais d’être ici, aujourd’hui, en train de vous écrire pour vous en parler. Je ne suis pas encore tout à fait à l’aise d’aborder ce sujet, mais j’imagine que ça viendra, avec le temps. Peut-être aussi que dans quelques années je serai capable de me regarder dans le miroir sans voir la cicatrice que j’ai maintenant sur le sternum. Je ne m’y suis pas encore habitué. C’est trop nouveau.

Je sais que pour bon nombre d’entre vous, c’est la SP qui est nouvelle dans votre vie. C’est une maladie qui fait peur, qui peut être terrifiante même et que vous ne souhaiteriez pas même à votre pire ennemi. Je sais aussi que pour certains, c’est plus difficile que pour d’autres et que vous êtes nombreux à ne pas être prêts à en parler, et je vous comprends pleinement. C’est normal d’être frustré et en colère. Vous avez le droit de l’être. Les seuls conseils que je peux vous donner sont basés sur ma propre expérience. Cela m’a pris des années avant de pouvoir parler de la SP aux autres et avant de m’habituer aux injections que je devais me faire. Mais j’y suis arrivé. Je ne suis pas encore au même stade par rapport à la chirurgie que j’ai subie, mais j’y travaille. Vous parcourrez du chemin vous aussi relativement à la SP. Grâce à un mode de vie sain, à la bonne médication et au temps, ces deux petites lettres ne vous dérangeront plus autant qu’elles le font maintenant.

Laisser une réponse

Inscrivez-vous pour sauvegarder l'information vous concernant. Déjà fait? Connectez-vous!