Libérée

Écrit par le 28 octobre 2014 – Aucun commentaire

Comme vous le savez, il nous arrive tous de nous sentir accablés par la SP. Les choses les plus simples deviennent alors difficiles et demandent plus de temps qu’auparavant. Alors, quand peut-on se sentir totalement libres et affranchis de toute contrainte? D’abord, est-ce possible? La réponse varie d’une personne à l’autre. Je ne peux pas répondre pour les autres, mais je vous donne ici ma réponse. Je pense vraiment que je peux me sentir parfaitement libre quelquefois. Dans l’eau, par exemple. L’eau me libère de mes contraintes!

J’adore l’eau. C’est aussi simple que cela. J’apporte de l’eau partout où je vais. J’en bois sans arrêt. En plus, j’ai toujours aimé être dans l’eau. Je ne peux pas croire qu’on puisse ne pas apprécier l’eau dans la vie, qu’il s’agisse de celle d’un lac, d’une rivière, de la mer ou d’une piscine; rien n’est exclu. J’ai nagé dans tous ces milieux aquatiques. Pour moi, le camping, l’été, c’était la possibilité de passer la journée entière dans l’eau si j’en avais envie. Je le faisais d’ailleurs régulièrement, ne rentrant qu’à l’appel de ma grand-mère pour les repas. Mon maillot de bain ne me quittait pratiquement pas; je le gardais sous mon t‑shirt et mon short pour être toujours prête à sauter à l’eau. Les soirs d’été, mes parents nous emmenaient au lac, et ils me regardaient patiemment nager pendant quelques heures, assis au bord de l’eau. Je serai éternellement reconnaissante envers ma mère de nous avoir fait prendre des cours de natation quand nous étions jeunes. Ils m’ont bien servie.

Dernièrement, j’ai fait un retour en force à la piscine après avoir décidé de me remettre en forme et de manger mieux. Il faut dire que j’ai un peu de difficulté à marcher et à courir, et que ces activités me causent de la douleur. Je dois faire attention à l’un de mes pieds, qui peut soudainement passer devant l’autre. Mon pied gauche a tendance à traîner et peut me faire tomber. Je ne dis pas que je ne me considère pas comme chanceuse de pouvoir marcher, mais seulement que mes difficultés me rendent l’exercice difficile. Le but de l’exercice n’est-il pas de garder la forme en faisant quelque chose qu’on aime? Alors, mon choix était bien simple, j’irais à la piscine.

Plonger, retenir mon souffle et nager à la surface de l’eau me procurent une grande liberté. Mes mouvements me portent d’un bout à l’autre du bassin. Dans la piscine, je me sens plus forte qu’en dehors de l’eau. Mes jambes ne me font plus mal tout en m’aidant à avancer. J’aime surtout nager le crawl. Je mets mon bonnet de bain pour la forme, mais il me faut aussi des lunettes de natation pour éviter que mes pauvres yeux ne brûlent et pour que je puisse rester dans mon couloir. Au début, je ne pensais pas que des lunettes seraient nécessaires, mais maintenant que j’en porte, je peux dire que tout s’est éclairé, en fait. Je peux aisément passer une heure, et même plus, à faire des longueurs, sans m’épuiser. Il m’arrive de me chronométrer, juste pour le plaisir, à l’aide de l’horloge numérique installée au bord de la piscine. Ça ne me dérange pas beaucoup que mes temps ne soient pas parfaitement exacts, l’important pour moi c’est d’être dans l’eau! C’est le bonheur de pouvoir me sentir comme avant la SP, durant cette précieuse époque-là de ma vie. Je n’ai plus à penser à mon pied qui traîne, à faire attention de ne pas tomber ni à m’inquiéter au sujet de n’importe quoi d’autre en lien avec la SP. Chacun de mes mouvements me fait oublier mes inquiétudes. Rien ne m’arrête. Je suis libre.

Je vais continuer de m’entraîner à la piscine, pour être en meilleure forme, et de surveiller mon alimentation. Je continuerai de me fixer des objectifs et d’essayer de les atteindre. Des erreurs? J’en ferai sûrement. Des dérapages? Il y en aura sans doute. Mais je ne lâcherai pas. Je veux jouir de ce sentiment de liberté aussi longtemps que possible. Je ne perds pas mes objectifs de vue. Et vous, qu’avez-vous en vue? Qu’est-ce qui vous donne une impression de liberté? Cherchez bien, car, en réalité, nous méritons tous d’éprouver ce sentiment!

Loribelle

 

Laisser une réponse

Inscrivez-vous pour sauvegarder l'information vous concernant. Déjà fait? Connectez-vous!