Archivés le avril, 2015

Écrit par le 29 avril 2015 – Aucun commentaire

Salut, je m’appelle Sandrine et j’ai la sclérose en plaques.

J’ai eu ma première poussée à l’âge de 12 ans : une névrite optique. Vite, chez l’optométriste, puis à Sainte-Justine. C’est à partir de là que les rendez-vous ont commencé. On connaît la chanson : les IRM, les examens de la vue, la ponction lombaire, etc. On m’annonce qu’on ne peut rien faire et qu’il faut attendre une deuxième poussée. Un an plus tard, j’ai une autre poussée. J’avais des engourdissements, du bout des orteils jusqu’au milieu du dos. C’est à ce moment que le diagnostic est tombé.

Dans la vie, je suis une personne fonceuse, déterminée et souriante, et ce n’est pas la SP qui me définit en tant que personne. Ce sont mes valeurs.

J’ai récemment fêté mon 18e anniversaire de naissance, mais aussi mon 6e anniversaire de SP. J’ai toujours la tête pleine d’idées. D’ailleurs, en septembre dernier, j’ai déménagé de la banlieue pour venir habiter à Montréal et étudier en gestion de commerce au cégep. J’aimerais devenir entrepreneure. De plus, je représente les étudiants de mon programme dans l’association étudiante. J’ai toujours été très impliquée dans mon milieu. J’aime être occupée, car je m’ennuie facilement.

J’ai appris à vivre avec la SP et à composer avec ses effets, comme la fatigue, qui me freine parfois dans mes projets grandioses, et les troubles de mémoire, qui me font acheter beaucoup de Post-it!

Si tu as la SP, ne t’en fais pas, il y a une grosse lumière au bout du tunnel. J’ai confiance qu’un jour, dans un avenir très rapproché, les chercheurs trouveront une pilule ou un vaccin « miracle » pour que cette maladie soit éradiquée de la planète. En attendant, dis-toi que nous sommes des « cobayes ». Bon, on se reparle dans un autre billet.