Prise en charge des aspects physiques de la SP

Si on vient d’apprendre qu’on a la SP, ou que l’un de ses proches en est atteint, on se sent probablement dépassé. On vit peut-être de la crainte, de la colère, un bouleversement, de la dépression, un choc ou de la frustration, ou même tout ça en même temps. Il est tout à fait naturel et normal de vivre ces émotions.

Il importe d’apprendre à respecter ses propres mécanismes d’adaptation. Certaines personnes trouvent réconfortant d’en apprendre le plus possible sur la SP tandis que, pour d’autres, le simple fait de parler de leurs émotions les aide à traverser les moments difficiles. Certaines personnes aiment s’engager dans les activités de leur section locale de la Société de la SP tandis que d’autres choisissent de vivre leur lutte en privé. Il n’y a pas une seule façon, et certainement pas une seule « bonne » façon de faire face à une maladie chronique.

Prise en charge des aspects physiques de la SP