Quelles sont les causes de la SP?

On ne connaît pas encore la ou les causes de la SP, mais les recherches portent à croire que cette maladie est attribuable à la combinaison de plusieurs facteurs.

Facteurs immunologiques

Il est désormais généralement reconnu que la SP implique un processus auto-immun, c’est-à-dire une réaction immunitaire anormale de l’organisme dirigée contre le système nerveux central. On ne connaît pas encore l’antigène en cause, c’est-à-dire la cible que les cellules immunitaires sont programmées pour attaquer. Depuis quelques années, toutefois, les chercheurs ont réussi à identifier les cellules immunitaires qui mènent l’attaque, ainsi que certains déclencheurs de cette attaque et certains sites ou récepteurs présents sur les cellules attaquantes qui semblent attirées vers la myéline pour entreprendre le processus destructeur.

Facteurs environmentaux

Des études ont révélé que les personnes nées dans les régions à forte prévalence de SP qui émigrent avant l’âge de 15 ans dans une région où le risque est moins élevé acquièrent le degré de risque de leur pays d’adoption. Ces données laissent supposer que l’exposition à un certain facteur environnemental avant la puberté peut entraîner une prédisposition à la SP.

L’incidence de SP augmente à mesure qu’on s’éloigne de l’équateur. Certains chercheurs pensent qu’il peut exister un lien entre la SP et la vitamine D, que l’organisme produit naturellement lorsque la peau est exposée aux rayons du soleil. Les populations vivant près de l’équateur sont davantage exposées au soleil que les populations qui en sont éloignées. Le taux de vitamine D naturelle des premières est donc généralement plus élevé que celui de ces dernières. Cet apport accru en vitamine D pourrait avoir des effets bénéfiques sur la fonction immunitaire et contribuer à la prévention des maladies auto-immunes, dont la SP.

Agents infectieux

Comme la première exposition à de nombreux virus, bactéries et autres microbes a lieu au cours de l’enfance, et comme il est reconnu que les virus provoquent une démyélinisation et de l’inflammation, il est possible qu’un virus ou un autre agent infectieux soit le facteur déclencheur de la SP.

Plus de douze virus et bactéries, y compris ceux de la rougeole, de la maladie de Carré, de l’herpès de type 6 (HHV6) et d’Epstein-Barr ainsi que Chlamydia pneumoniae, ont été étudiés ou sont à l’étude actuellement dans le but de voir si ces agents contribuent au déclenchement de la SP, mais jusqu’ici, aucun ne s’en est révélé responsable.

Facteurs génétiques

Bien que la SP ne soit pas héréditaire au sens strict, le taux de risque de contracter cette maladie pour une personne dont un proche parent (père, mère, frère ou sœur) est atteint de SP est plus élevé que celui de la population en général. Des études ont révélé la présence de certains gènes dans les populations où la prévalence de la SP est le plus élevée. Par ailleurs, des facteurs génétiques communs à certaines familles comptant plusieurs personnes atteintes de SP ont été découverts.

Des chercheurs ont émis l’hypothèse selon laquelle la SP se manifesterait chez des personnes prédisposées génétiquement à réagir en présence de certains agents infectieux de l’environnement. Ce processus pourrait impliquer un ou plusieurs déclencheurs. Ainsi, pour que la SP se manifeste, il faudrait que certains facteurs environnementaux interviennent dans des circonstances bien précises.

Les nouvelles techniques avancées d’identification des gènes pourraient apporter des éléments de réponse au sujet du rôle des gènes dans le déclenchement de la SP.

Qu’est-ce que la SP?