Quels sont les symptômes de la SP?

Les symptômes de la SP varient grandement d’une personne à l’autre quant à leur nature, leur gravité et leur durée. Ils peuvent comprendre les suivants :

  • troubles visuels;
  • difficultés d’élocution;
  • modifications des fonctions sensorielles, comme des engourdissements ou de la douleur;
  • pertes d’équilibre et troubles de la coordination;
  • raideur musculaire, faiblesse ou paralysie d’une partie du corps;
  • fatigue inhabituelle et excessive;
  • troubles vésicaux et intestinaux;
  • changements dans l’humeur ou troubles cognitifs.

La plupart des personnes atteintes de SP n’éprouvent pas tous ces symptômes – chaque cas est unique. Il importe de consulter son médecin ou son neurologue si des symptômes réapparaissent ou si on présente de nouveaux symptômes.

Qu’est-ce qu’une poussée?

Une poussée (aussi appelée attaque ou crise) est définie comme une période d’activité de la maladie. Elle peut durer de 24 heures à plusieurs semaines ou plusieurs mois. De leur côté, les rémissions – rétablissement partiel ou total suivant une poussée – peuvent s’étaler sur des semaines, des mois, voire des années.

Qu’est-ce qu’une pseudo-poussée?

Une pseudo-poussée est une aggravation temporaire de symptômes qui se sont déjà manifestés. Ce genre d’épisode est habituellement déclenché par une hausse de la température corporelle ou un facteur de stress comme une infection, la fatigue, la constipation, etc. La pseudo-poussée n’est pas liée à un nouvel épisode d’inflammation ni à une réactivation de la maladie dans le système nerveux central.

Les problèmes de santé ne sont pas nécessairement causés par la sclérose en plaques. Les personnes atteintes de SP peuvent avoir le rhume ou la grippe, se casser un membre, avoir des ulcères, le diabète et toute autre maladie qui touche les personnes non atteintes de SP. Lorsqu’on ne se sent pas bien, il vaut mieux consulter un médecin et, surtout, ne  pas croire tout de suite que c’est la sclérose en plaques qui fait des siennes.

Les personnes atteintes de SP finissent-elles toutes par se déplacer en fauteuil roulant?

C’est l’une des inquiétudes les plus courantes au sujet de la SP. Les symptômes et l’évolution de la SP varient beaucoup d’une personne à l’autre; personne ne peut donc prédire ce qui va arriver. Même le médecin en est incapable. Cependant, nous savons que seulement un petit nombre de personnes atteintes de SP finissent par devoir utiliser un fauteuil roulant régulièrement et que beaucoup de personnes atteintes de SP qui utilisent un fauteuil roulant peuvent quand même marcher par elles-mêmes. Elles utilisent un fauteuil roulant, une canne ou un quadriporteur pour ménager leurs forces ou pour éviter de se blesser si elles manquent d’équilibre. Une étude a permis de démontrer que les deux tiers des personnes qui sont atteintes de sclérose en plaques depuis vingt-cinq ans marchent encore (certaines avec l’aide d’un dispositif). Il importe de savoir que les incapacités qu’entraîne la SP évoluent beaucoup plus lentement qu’on a tendance à le croire : en effet, une autre étude a révélé que, par exemple, pour 50 % des gens, il faut en moyenne 28 ans depuis l’apparition de la SP pour avoir besoin d’une canne ou d’un dispositif plus important pour marcher d’un coin de rue à l’autre.

Qu’est-ce que la SP?